Diagnostic amiante

Dès le début du 20ème siècle on savait que ce matériau, utilisé pour ses qualités de résistance à la chaleur et aux agressions électriques et chimiques, était toxique. Fibroses pulmonaires et cancers se développaient chez les travailleurs exposés quotidiennement à l’amiante.

Cela va faire une trentaine d’année qu’il est donc interdit. Concernant la construction, cette interdiction date de 1997. Son utilisation massive dans ce secteur a coûté des fortunes en désamiantage.

Le diagnostic amiante, qui cela concerne-t-il?

Toute vente d’un bien immobilier bâti avant le 1er juillet 1997 (date d’interdiction) est concernée. C’est au vendeur qu’il incombe d’engager un expert agréé afin de faire le diagnostic, qui rapportera toute présence d’amiante. Il doit être fourni à la signature du compromis de vente.

En quoi consiste le diagnostic amiante?

L’expert accrédité va inspecter tous les matériaux susceptibles de contenir de l’amiante, en se focalisant sur l’isolation, les faux-plafonds, les dalles de sol et autres éléments susceptibles de contenir la susbstance cancérigène.

Une fois établi, le diagnostic amiante d’un bien immobilier a une validité illimitée.

Si le diagnostic est positif, le nouveau propriétaire devra soit faire les travaux nécessaires si la contamination est supérieure à 5 fibres par litre d’air, soit s’engager à vérifier à intervalles réguliers une éventuelle dégradation de la situation.